menu accueil Nos fudges La maison fudgerie logo La boutique Boutique La Fudgerie en ligne Nos lettres de noblesse
Le Trait-Carre Histoire de la maison Genealogie De bons souvenirs References
 

À l’instant où on franchit son seuil, l’âme de la maison Jacques Bédard-Élisabeth Doucinet se fait sentir. Accueillante et réconfortante, elle vous invite,
comme une grand-mère, à rester un long moment.
Après quelques minutes et plusieurs gâteries,
il devient déjà difficile de repartir et de la quitter. Heureusement, elle est toujours là attendant patiemment notre prochaine visite.

Les différents habitants de cette maison ont façonné, au fil du temps, l’âme et la personnalité unique qui vit encore dans ce joyau du Vieux-Charlesbourg. Leurs nouveaux propriétaires ajoutent aujourd’hui un autre chapitre
à son histoire en y aménageant La Fudgerie boutique • Les Mignardises Doucinet, ainsi nommée en hommage à Mme Doucinet arrivée au pays en 1666 avec le contingent des filles du Roy.

Ma vieille maison
"Juchée sur une colline, la mine altière,
L’air désinvolte, elle brave les ans,
Par tous les temps.
Si on l’observe, elle pose !
Bien que vétuste, elle est robuste.
J’y viens me reposer.
Goûter l’inconfort qui manque à mon coeur,
Et vivre à la manière des gens de la terre
Qui l’habitaient hier.
Pour tous et chacun,
Elle n’est pas grand chose.
Pourtant, j’y suis heureux.
Et je voudrais devenir vieux,
Et finir ma vie,
Dans ses murs de planches
Où j’ai ressenti à travers son passé,
Tant de sécurité.
J’ai découvert mon âme !
À la recherche d’une identité,
Ma foi ! je m’y suis senti
Devenir québécois."

 Auteur inconnu