menu accueil Nos fudges La maison fudgerie logo La boutique Boutique La Fudgerie en ligne Nos lettres de noblesse
Le Trait-Carre Histoire de la maison Genealogie De bons souvenirs References

 

 

 

Le Trait-Carré en 1937
Studio Edwards. ©
Archives de la Ville de Québec
,
Fonds de W.-B. Edwards
(reproduction interdite / reproduction prohibited)

L'initiative des jesuite
 

Désireux de pousser plus avant dans les bois le peuplement de la seigneurie, les Jésuites entreprennent d’établir un bourg ou un village sur le coteau surplombant la vallée de la rivière Saint-Charles. Cette initiative fait suite à l’arrêt royal promulgué en 1663 par Louis X1V, roi de France. Cet arrêt oblige les habitants à se regrouper en bourgs ou en bourgades, à l’exemple du modèle européen.

Instauré par les Jésuites en février 1665, le Trait-Carré de Charlesbourg représente la première tentative de colonisation à l’intérieur des terres (qui ne soit pas axée sur une grande voie d’eau). L’implantation d’un nouveau système, appelé système radian, étonne par son originalité. Sa configuration en étoile diffère énormément des modèles connus jusqu’alors en conférant à chaque parcelle une forme trapézoïdale.

 

L’Aménagement du Trait-Carré

Une fois déterminé l’emplacement du village, les Jésuites se mettent à l’œuvre. Ils font défricher un carré d’une superficie de 25 arpents; ils prennent soin, cependant, de réserver 5 arpents au centre pour la construction d’une église, d’un presbytère et d’un cimetière. Le reste de cet espace devait servir de pâturage commun pour les bestiaux des habitants du village. Puis, de chaque côté de ce périmètre délimité par un chemin appelé « Trait-Carré », viennent s’abouter les terres de forme trapézoidale d’une superficie de 40 arpents. Quarante terres en tout, soit 10 de chaque côté, forment le plan initial du village en étoile des Jésuites. Du 22 février au 28 février 1665, les Jésuites concèdent une trentaine de lots à autant de colons au village de Charlesbourg. Ces derniers doivent établir leur habitation autour du Trait-Carré.

Trois périodes importantes ont marqué l’histoire du Trait-Carré sans altérer le cœur même de ce village traditionnel. Pendant la première période, de 1665 à 1840, on mit en place la structure cadastrale unique du Trait-Carré. Il reste encore quelques établissements villageois datant de cette époque, le Moulin des Jésuites (circa 1740) en est un des témoins éloquents.

De 1840 à 1950, s’étend la période la plus importante dans l’histoire du Trait-Carré, car c’est au siècle dernier que furent construits les principaux bâtiments qui composent aujourd’hui le patrimoine de Charlesbourg. La troisième et dernière période est marquée par la décennie 1950-1960. Au visage traditionnel du Trait-Carré se greffent alors de nouvelles infrastructures urbaines commandées par l’arrivée d’une population de banlieusards. En parcourant le circuit piétonnier du Trait-Carré, on peut constater la singularité de sa forme cadastrale qui marque encore la ville dans le tracé même de ses artères principales.